Référentiel de compétences des métiers du développement social urbain - Rapport Mars 2002

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 6060 (15 par jour)
Fiche Ressources DLD N°920-1753

Référentiel de compétences des métiers du développement social urbain - Rapport Mars 2002

Descriptif

Dans un document intitulé : « Référentiel de compétences des métiers du développement social urbain, Rapport final pour la Délégation Interministérielle à la Ville - Mars 2002 »…
L’équipe de recherche du CUCES-Universités : Maurice BLANC, Gilbert GRANDJEAN, Jean-François SIPP, Gérard VAUTRIN, propose deux paragraphes listant les compétences en matière de développement territorial et de conseil en développement.

L’intégralité du rapport est téléchargeable. Cliquez ici

2.2. Le développement territorial

Dans le cadre d’une approche partagée avec les élus, les forces vives et les habitants, le développement territorial nécessite des compétences d’observation, d’analyse et de mise en perspective appliquées à un territoire. Accompagner l’émergence et la réalisation d’initiatives locales nécessite des capacités de mobilisation d’une part et des compétences stratégiques pour assurer l’éligibilité des actions d’autre part. La figure professionnelle du développeur territorial renvoie à la capacité d’élaborer et de faire évoluer un projet de territoire.

  • Partager une coresponsabilité sur le développement territorial, avec les élus, les forces vives et les cadres de la fonction publique, à partir de la mise à disposition d’une plus-value méthodologique.
  • Conduire des diagnostics partagés pour saisir l’état des lieux et des évolutions structurelles et conjoncturelles d’un territoire.
  • Appréhender la réalité d’une manière globale et systémique, qui articule effets et causes et croise les approches sectorielles du social, de l’aménagement et de l’économique.
  • Rechercher les indicateurs fiables, identifier les sources quantitatives et qualitatives formelles, informelles et mobiliser les informations.
  • Qualifier les forces vives, acteurs et organismes socio-économiques qui gèrent et développent le territoire.
  • Enquêter sur les besoins des populations et des acteurs économiques et sociaux en analysant la démographie, les activités économiques, l’emploi, les réalités sociales et culturelles et les modes de vie.
  • Connaître le contexte politique local, les divergences et les alliances objectives quant aux objectifs des élus et des décideurs aux différents niveaux de compétences sectorielle et territoriale concernés par le développement local.
  • Mobiliser et produire des approches prospectives et anticipatives.
  • Organiser, amplifier et accompagner la concertation entre les élus pour la définition d’un projet de territoire ou de projets de développement spécifiques et sectoriels.
  • Concevoir, proposer et négocier les stratégies de développement avec les opérateurs économiques, sociaux, les administrations, les établissements et les services publics.
  • Faire émerger les idées, les initiatives, les expérimentations et les innovations à partir du territoire.
  • Mettre en place les mécanismes de prise en compte de l’expression et de la participation des habitants dans les processus de développement.
  • Accompagner les porteurs de projets.
  • Rédiger, argumenter et faire valider par les décideurs et les financeurs des dossiers de subventions éligibles dans le cadre des politiques territoriales et sectorielles aux différents niveaux de compétence et pertinents par rapport aux projets locaux.

2.3. Le conseil en développement

La fonction conseil s’effectue à partir de postures de consultants en recul par rapport à l’action directe. Elle nécessite des compétences d’analyse psychosociologique et institutionnelle pour pointer les enjeux des acteurs et des institutions. Mais c’est surtout une capacité d’intervention pour faciliter l’action collective avec des compétences de régulation, de médiation et de transfert.

  • Se situer hors hiérarchie, hors des cadres, sur une position d’extériorité et de recul pour analyser la situation et préconiser des moyens d’aboutir aux résultats visés.
  • Engager une analyse en croisant les points forts et les points faibles, les opportunités et les menaces dans le cadre d’une approche de type marketing territorial.
  • Analyser ou permettre une co-analyse des enjeux et des jeux des acteurs et des institutions pour les expliciter et les communiquer aux décideurs en vue de renouveler leur mode d’action collective et de faire évoluer leur comportement.
  • Comprendre les mécanismes de l’action partenariale et de la coopération pour identifier les freins et les leviers de l’action collective dans un contexte précis et réinjecter cette compréhension dans le processus de l’action collective.
  • Assurer une fonction de régulation, d’aide à la transaction, au contrat et de médiation auprès des acteurs impliqués dans un processus d’action collective pour faire constater les positions relatives et les consensus et rappeler les objectifs communs, en construisant des langages et référentiels communs.
  • Apporter les étayages cognitifs qui permettent d’échanger et d’analyser des pratiques, de formaliser des expériences et de structurer des méthodologies d’action.
  • Sensibiliser, informer, former les acteurs et faciliter le transfert de connaissances et de compétences entre différents sites, secteurs ou au niveau d’un réseau territorial.
  • Proposer des systèmes de développement des compétences collectives et des organisations qualifiantes génératrices de progrès.
  • Mettre en œuvre des processus de formation-développement et de formation-action, ainsi que de recherche-action pour une fertilisation croisée des décideurs et des opérateurs, des praticiens et des chercheurs, des concepts et des pratiques.

Spécificités

  • Sujet principal : Référentiel Compétences métiers
  • Mots à mémoriser : Développement territorial / Conseil en développement
  • Questions à se poser :
    • Quid du numérique dans ce type de métier et des capacités du travail à distance et en nomadisme ?
    • Ce rapport est-il encore pertinent dans notre société numérique de flux ?

Références ou Coordonnées

  • Délégation Interministérielle à la Ville - Mars 2002

Lien proposé : Rapport final pour la Délégation Interministérielle à la Ville - Mars 2002

par Redaction Wirkers le 30 mars 2002
modifie le 15 août 2010
Suite à donner
    Laisser un commentaire