Qu’est-ce que l’intelligence territoriale ? - A propos d’un article de Jean-Jacques Girardot

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 18349 (29 par jour)
Info Palabres, Cours & Cafés N°920-1748

Qu’est-ce que l’intelligence territoriale ? - A propos d’un article de Jean-Jacques Girardot

Descriptif

Quelques repères ou questionnements sur cet article pour lancer les échanges :

  • Ok sur le rappel de « la confusion entre intelligence économique et intelligence territoriale »
  • Dans la définition proposée :
    « L’intelligence territoriale est un moyen pour les chercheurs, pour les acteurs et pour la communauté territoriale d’acquérir une meilleure connaissance du territoire, mais également de mieux maîtriser son développement. L’appropriation des technologies de l’information et de la communication, et de l’information elle-même, est une étape indispensable pour que les acteurs entrent dans un processus d’apprentissage qui leur permettra d’agir de façon pertinente et efficiente. L’intelligence territoriale est notamment utile pour aider les acteurs territoriaux à projeter, définir, animer et évaluer les politiques et les actions de développement territorial durable. »
    de quel territoire parle-t-on ?
  • L’usage du mot « appropriation » plutôt qu’une réalité, n’est-il pas le fait d’un discours projectif ?
  • Le terme « participatif » est-il à comprendre dans une dimension réellement d’association aux décisions (interpellant alors les pratiques managériales des acteurs locaux) ou simplement de processus s’appuyant sur des approches descendantes de communication, avec « plus ou moins » d’aller et retour via des débats ?
  • Tout à fait vrai : « L’utilité des informations et des connaissances n’est pas évaluée en fonction de la décision mais en fonction de l’implication de tous dans le processus décisionnel et, surtout, de l’action. »
  • Surprenant que le propos sur l’intelligence territoriale ne s’appuie pas vraiment sur les hommes du cru… au sens leur potentiel personnel, leur employabilité, leur capacité d’influence etc… mais d’abord sur « des acteurs » , des « outils » d’analyse …
  • Quant au propos sur « L’intelligence collective se réfère aux résultats tirés de la collaboration et du partage de l’information, ainsi que par la compétition entre de nombreux individus… Elle peut être considérée comme une forme de réseau, qui a été activé par l’évolution récente des technologies de l’information. »il est bon de relire : « Pour une critique de l’intelligence collective - Philippe Quéau ».
  • Semble-t-il absente aussi une notion importante : "la contradiction. A voir sur ce point : La contradiction et ses variations et sur wikipedia contradiction , Principe de non contradiction.


Lien proposé : Texte original

par Jacques Chatignoux Opérateur le 12 août 2010
modifie le 5 janvier 2011
Suite à donner
    Laisser un commentaire