Acteurs du Développement Local et Durable, pourquoi rejoindre cet atelier numérique collaboratif ?

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 5463 (5 par jour)
A Jour

Acteurs du Développement Local et Durable, pourquoi rejoindre cet atelier numérique collaboratif ?

Le développement local comme le développement durable ont leurs contenus scientifiques, symboliques, affectifs. Ils sont ancrés dans des territoires aux échelles plus variables que ne le laisse croire le mot « glocal ». Ils sont enseignés.

  • L’un comme l’autre font appel à : des énergies individuelles, de la complexité d’analyse, une diversité de points de vue, des montages financiers, technologiques… Ils produisent des usages, des comportements à partir de processus créateurs de valeur ajouté. Ils ont, chacun à leur façon une incidence sur la réussite des territoires comme sur l’équilibre, la pérennité des ressources et le contexte de vie des hommes.
  • Parfois ils se laissent aller à l’idéologie, au corporatisme ou à la glose réducteurs. Ils peuvent être facteur d’identité, de différentiation concurrentielle entre territoires, mais pêchent souvent par un excès de croyance dans la mode ou en certains facteurs porteurs comme « le numérique ».
  • Sont sous-estimés le réseau internet, les pratiques numériques de travail, les nouveaux processus créatifs de richesses et de valeurs locales dans leurs effets sur le développement local comme sur l’émergence d’opérateurs locaux de contenus, réseaux et usages. En particulier pour ce qui est : l’échelle performante des territoires et communautés numériques locales, le devenir dans l’employabilité des habitants, la e-localisation des activités économiques et sociales, la mutation des modes d’organisation des entreprises, l’émergence d’opérateurs locaux de contenus, réseaux et usages… Le tout dans un contexte de renouvellement des valeurs, des systèmes décisionnels et évaluatifs, l’affirmation des individualismes, la montée des micro-communautés d’usage ou d’intérêt, le rôle des pratiques entrepreneuriales… ; avec ou sans réseau social.

Aujourd’hui les pratiques numériques et entrepreneuriales du net bouleversent les repères : échelles des territoires, facteurs clés de différentiation, réactivité, employabilité, nomadisme, création de richesses… et méthodes de travail à distance…

Dans cet espace partagé il est proposé de travailler à trois niveaux complémentaires :

  • Une liste de discussion permet les échanges par mail et donc au plus grand nombre d’être présent… souvent en simple écoute, mais c’est un peu la règle du jeu classique des listes. Cliquez ici pour la rejoindre.
  • Une pratique collaborative plus avancée entre membres « engagés » d’une communauté d’intérêt pour partager des contenus enrichis, identifier des innovations de notre époque, acquérir des compétences dans un espace d’auto-formation tutorée, capitaliser les échanges de la liste de discussion selon la matière disponible, explorer des points de méthodes, de bonnes pratiques ; avec possibilité de faire réseau social entre les membres…
  • Pouvoir retrouver aisément les informations, via un moteur de recherche à base de des mots clés ou en texte intégral : Centre de Ressources - Questions / Réponses.

Quelques repères pratiques sur le fonctionnement de l’atelier

Cela permet, si vous le souhaitez, de déposer une première contribution dans l’esprit « Qui donne, reçoit ».

  • Qu’est-ce donc qu’une première contribution ? : une simple question posée à la communauté avec un descriptif associé, même court, suggérant un raisonnement, évoquant un contexte local, ou un contexte professionnel ; ou encore un point de vue, une série de pistes méritant débats… Le tout via un formulaire métier simple pour écrire son message.
  • L’internaute membre de l’atelier, pourra retrouver progressivement une capitalisation des échanges et disposera d’un centre de ressources.


le 15 août 2010 par Jacques Chatignoux Opérateur
modifie le 8 juillet 2011