Les urbanistes (publics et privés) sont-ils concernés par le développement local et durable ; et par son contexte numérique ?

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 3175 (4 par jour)
Fiche Q/R DLD N°919-1793

Les urbanistes (publics et privés) sont-ils concernés par le développement local et durable ; et par son contexte numérique ?

Repères sur le sujet

Dans le programme des 31e rencontre de Rennes « Ville désirée, ville durable : un projet à partager »

Il est assez surprenant de ne pas trouver d’ateliers ou de repères sur :

  • Les référents théoriques du développement local comme on en retrouve plusieurs dans le Centre de Ressources, ou pour le moins une mention dans les interventions.
    • Est-ce le signe d’une méconnaissance en ce domaine, d’une sous-estimation du rôle du background théorique dans la pratique courante, d’une simple prégnance de cette dernière ?
  • Nombre d’ateliers mentionnent des formules plutôt classiques sur le développement durable… mais peu d’explicitation sur ce que recouvre la relation de base des rencontres : le désirable et le durable ?
    • La société numérique apparaît pourtant plutôt fugace, éphémère, individualiste de l’instant. L’engagement sur la durée n’a de contrepartie que l’intérêt ou le plaisir associé. A l’heure des mobilités numériques… le 21e siècle verra-t-il l’émergence de villes éphémères, modulables, discontinues, aux contours fluctuants dans l’instant… ?

Certes, les urbanistes sont concernés par :

les zones et les bâtiments d’activités, les volets réglementaires, les réseaux d’acteurs, les pôles de compétitivité, les nouvelles formes comme l’économie solidaire, le rayonnement de la ville et son attractivité, les activités touristiques et le développement urbain…

    • Mais cela peut-il se « déployer » hors le contexte et le changement d’époque que nous vivons ?
    • Et qu’en est-il des capacités à avoir des visions prospectives et à construire du sens dans une société instable ?

Relire quelques repères sur le contexte numérique mentionnés - Cliquez ici.


Spécificités

  • Points complémentaires issus de la discussion

En Débat / Approfondissement

Volontés des agences d’urbanisme de prendre en considération les questions numériques sans se limiter à des questions de déploiement technique dans un territoire donné.

  • Par exemple : incidences sur les pratiques (rythme, localisation, discontinuité) de mobilité, la spatialisation urbaine, les multi-polarités des territoires, les sociabilités numériques, les bassins d’employabilité etc…

Lien proposé : 31e rencontre de Rennes : « Ville désirée, ville durable : un projet à partager »

par Jacques Chatignoux Opérateur le 11 janvier 2011
modifie le 11 janvier 2011
Suite à donner
    Mots clés