C’est quoi la contingence dans le développement local ?

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 6544 (1 par jour)
Fiche Q/R DLD N°919-1785

C’est quoi la contingence dans le développement local ?

Repères sur le sujet

L’idée de contingence dans le développement local rend compte du fait que la situation d’un système local, à un instant t, est une situation bilan d’une suite d’événements historiques qui peuvent être reconstitués par l’observation mais qui auraient pu être autres et aboutir à autant de bilans que d’occurrences. L’idée de contingence représente donc une alternative au déterminisme.

La contingence met en évidence que l’avenir des systèmes locaux est largement imprédictible ; donc que tout avenir est possible en fonctions de l’enchaînement des décisions ponctuelles prisent par chaque acteur du système considéré et des événements imprévisibles pouvant survenir.

Reste à peser l’importance relative dans les processus de développement local entre les modèles mathématiques portant sur les variables quantitatives du système et les scénarii contingents portant sur les variables qualitatives (choix logiques). Les uns peuvent-ils exclure, compléter, coordonner, orienter les autres ?

Deux notions émergent depuis :

  • 1/ (Par rapport aux variables structurantes modélisables des systèmes géographiques locaux) : Ne pas tenter de peser et hiérarchiser le processus de contingence dans l’histoire et le bilan d’un système existant : la géographie quantitative permet de valider ou non les hypothèses ; de connaître la possibilité d’une représentation bilan.
  • 2/ Les processus intentionnels. Entre les processus aléatoires et les processus déterministes, nous savons que la démarche dominante de la vie est d’explorer tous les possibles dans toutes les dimensions. Appeler ce processus intentionnel paraît un peu gonflé (puisqu’il suppose que l’origine de la pensée naît à l’instant du big-bang) mais relève d’une définition simple particulièrement opérationnelle en développement local : l’acteur d’un système exécute ce qu’il préfère parmi tout ce qui est possible.)

    NB : Cette tentative de définition part d’une épistémologie de la géographie non quantitative qui me paraît peu robuste (basée sur le fonctionnalisme, le structuralisme et l’analyse marxiste) ; pour passer à l’histoire des systèmes locaux qui me paraît très robuste si l’observation est bonne et repose sur la combinatoire de nombre d’événements contingents (mais les événements historiques, aussi contingents soient-ils, ne violent jamais aucun des principes fondamentaux régissant la matière et le mouvement).


Spécificités

  • Mots à mémoriser : l’avenir des systèmes locaux est largement imprédictible

En Débat / Approfondissement

Liens possibles : Nécessité et contingence


par Bernard Garrigues le 19 août 2010
modifie le 11 janvier 2011
Suite à donner
    Laisser un commentaire